Les 4 Fantastiques : Episode 04

Pour clore cette série de l’été, voici donc notre dernier personnage.
Mais c’est plutôt un lieu, ou plutôt une singularité d’un règlement.
Les XTerriens de notre club sont au fait avec le règlement régissant la participation, pas de XTerra classique avant l’année de ses 18 ans (catégorie Junior), le XTerra classique étant l’équivalent du format « M » du triathlon classique.
Mais en République Tchèque, on peut, dès 16 ans, participer au XTerra classique, d’où le défi de Lyson DUMONT, s’y inscrire et pouvoir un an plus tôt que prévu, participer au Championnat d’Europe de la discipline. L’an passé, elle avait gagné au scratch féminin l’épreuve Sprint (qui était même plutôt une épreuve mini-Sprint, 300m de natation, 12 km de VTT et 3km de course à pied). Ce ne sera pas facile car sur le « Classic », 1,5km de natation, 35 km de VTT et 10,5 km de course à pied sont annoncés, avec 1000m de D+ à VTT et 300m pour le Trail (ils avaient aussi oublié les orages terribles…).

La saison s’est plutôt bien passée, avec que des Top 7 au scratch féminin, deux podiums dont une victoire. Mais depuis fin juin une petite blessure au genou remet tout en cause. Ce n’est pas grave, on continue, doucement, jusqu’au mois d’août, en mettant un gros frein sur la préparation et en misant tout sur les soins et la récupération…
Prachatice arrive et le doute s’installe, Lyson sera-t-elle capable de finir l’épreuve..?
C’est donc le challenge mis en place.
Elle aura su le jour de la compétition se sublimer, et mieux que finir, elle finira deuxième de sa catégorie d’âge, 42ème pour son premier scratch féminin avec les Elites-Pros, 20ème amatrice. En nageant plus vite que la championne d’Europe Morgane Riou et en finissant à moins de 6 minutes de la dernière Pro.

Son ressenti, génial, « je crois que je préfère ce format « M » qui pourrait plus me convenir ».
Ses objectifs, dans les deux prochaines années, remporter le titre dans sa catégorie, finir dans le Top 10 des amatrices et doubler des Elites-Pro.
Les jeunes ont faim, qu’on se le dise, et ils n’ont peur de rien…

Voici donc nos quatre Fantastiques de l’été, mais je suis sur qu’il y en a eu d’autres : prenons nos deux jeunes minimes Erwan et Nelson (1600 km et 30000 mètres de D+ à eux d’eux en 9 jours).
Premier triathlon, ou premier Ironman pour d’autres, qu’importe l’exploit, s’il est à la mesure de l’énergie déployée pour le réussir, ce n’est pas quatre Fantastiques que nous avons au club, c’est une multitude, et je serais très heureux de pouvoir partager avec tous votre exploit, si vous m’en faites part…

Gilbert Dumont