XTerra Nouvelle Aquitaine (29/08/2020)

Le week-end du 28 et 29 août ont eu lieu, au lac de la Cadie, en Nouvelle Aquitaine, le premier XTerra Europe de l’année. C’était également le premier XTerra Nouvelle Aquitaine, une nouvelle épreuve au calendrier. Après bien des incertitude, et un changement de lieu pour l’épreuve, les organisateurs ont eu le feu vert pour une partie des compétitions proposées.
Ainsi le short track n’a pas eu lieu, ni la randonnée de nuit. Dommage, car ces deux événements sont plutôt spectaculaires et sympathiques.

Deux représentants de notre club ont participé au format « FULL », soit 1,5 kms de natation, 33 kms de VTT et 12 kms de course à pied. Ainsi donc Frédéric Uhlen et Lyson Dumont ont pris part à cette épreuve.

Un départ échelonné, les Elites partant avant tout le monde, puis le départ des hommes, près de 300, et enfin, avec une minute de retard, les femmes. Une organisation qui n’a pas permis à Lyson de prendre le même plaisir qu’aux championnats de France, où elle a pu se confronter directement aux Elites. Pour cette course, ce serait un duel à distance, bien inégal au vu des conditions en place.

Une sortie à l’Australienne pour la natation, un parcours VTT ultra-physique (950 mètres de dénivelé tout de même avec des raidars de moins de 100m à + de 20% de pente), avec une partie tout en single sur la première moitié où le cintre du VTT ne passe pas toujours entre les arbres, et une partie très roulante sur la deuxième moitié, le tout en deux boucles. Le trail, trois boucles de 4 kms, ultra-pentu avec un gros dénivelé également.

Lyson a eu des difficultés à dépasser les hommes en natation, une fois revenue sur eux, et des petites vagues omniprésentes l’ont un peu déstabilisée. Elle sort 8ème féminine de l’eau (en ne comptant pas les élites qui font leur course à part), puis part à VTT à la poursuite de ses concurrentes directes dont la première a déjà à 4min40. Au passage à mi-boucle, malgré énormément de temps perdu dans le single derrière les hommes qui passent à pied (bouchons en forêt) là où habituellement elle peut faire la différence, elle est en tête ayant repris tout le temps perdu sur ses deux adversaires directes qui avaient pris le large. Sur la deuxième partie de la boucle, elle ne reprend pas de temps, et entame le deuxième tour avec un peu plus d’espace pour évoluer.
A la dépose du VTT, elle est 3ème de la course chez les féminines amatrices. Malheureusement le CAP sera très difficile pour elle, et la douleur de ses blessures de la semaine dernière ainsi que la récupération trop courte auront raison d’elle. Ses deux orteils blessés en lui permettront pas de résister au retour de sa concurrente la plus directe (elle-même championne de cross country UNSS 2020). Lyson résistera jusqu’au deuxième tour de la CAP puis s’écroulera. Les intempéries en l’ont pas aidé puisque en plus de la difficulté du parcours, le circuit est devenu une véritable patinoire, et dans certaines descentes, les concurrents s’accrochaient aux arbustes, qui comme chacun sait, sont plutôt épineux dans la région.

Elle termine deuxième de sa catégorie après 3h47 d’effort, un temps équivalent à celui de l’année dernière à Prachatice, où le parcours était plus simple et plus court (2 kms de moins au VTT et surtout à la course à pied). Ce qui est de bonne augure pour l’année prochaine, si on tient compte du circuit défavorable pour son style de course, de sa fatigue et de ses blessures.

Frédéric, quant à lui, a fait sa course en appréciant les paysages, très différents de ceux de Xonrupt, il a également trouvé le parcours très physique. Il termine en 4h03 à la 17ème position dans sa catégorie des 40-44 ans.

Résultats :

108ème Lyson Dumont (7ème féminine, et 2ème dans sa catégorie)
167ème Frédéric Uhlen (154ème masculin, et 17ème dans sa catégorie)