Stage 2019 CESENATICO (03/05/2019) Groupe 1

L’épilogue d’une belle semaine.
Programme :
Velo: 98km et 1100D+
Course à pied 10km
Natation 1500m

Pour ce dernier jour, et au vu de la météo clémente, nous sommes partis sur une sortie de 98km avec au programme, le « Grand Prix de la Montagne » dans la montée de Savignano. Le départ se fait à allure correcte, en longeant le bord de mer jusqu’à l’entrée d’un péage autoroutier. Bifurcation juste avant « l’autostrada », ce contre la montre est ainsi reporté, trop risqué paraît-il. Arrivée dans la ville de Savignano sul Rubicone, une longue ligne droite s’annonce, sous un beau soleil. Un moment magique dont l’apogée sera l’éclatement du pneu de Dimitri. Nous décidâmes d’aller chercher un pneu dans un proche magasin, et le groupe continua sa route. Visite rapide dans un magasin, rencontre avec une gérante plus intéressé à continuer sa conversation téléphonique privée qu’à encaisser notre achat, nous repartons livrer le fameux colis. Passage éclair près de Dimitri. Amazon a justement demandé s’ils pouvaient utiliser ce mode d’expédition.
Voir vidéo :

Retour à vive allure sur le tracé initial, mené par Dimitri pendant 5km, sans qu’on puisse prendre un relais. Par la suite le groupe s’organisa pour prendre des relais et rattraper le temps perdu. Regroupement fait au bas de la montée de Savignano. Le « Roi de la montagne » sera Jacques, justement mérité au vu des perfs sur le stage. Le groupe se scinde, les 5 « AlpsMens » (Le Coach, Boris, Jacques, Sébastien et Dimitri) partent sur la montée de Gualgo, le reste du groupe se dirigeant vers la descente du « Tobogan ». Retour à l’hôtel pour le déjeuner. Durant l’après-midi, les occupations seront variées, course à pied pour certains suivie de la natation, shopping et préparation des affaires pour d’autres. Débriefing général fait à 19h, remerciements général et malgré quelques casses et un muscle froissé, on se déplore aucune chute ni blessé. Le plus important ! Place au dernier repas et chacun reprendra la route en direction de l’Alsace.

Merci à tous, et à l’année prochaine

Gaétan