Les 4 Fantastiques : Episode 01

Pour commencer la série, un exploit personnel unique, certainement la première fois qu’un membre du club réalise cette performance.
J’espère qu’il ne m’en voudra pas, je sais qu’il n’aime pas trop être mis en avant, mais ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il suscite l’enthousiasme de tous, et l’admiration des plus jeunes. Et s’ils sont si motivés, c’est peut-être parce qu’ils se rendent compte de ce que l’on peut accomplir. Ils ont leurs idoles, des champions qui vont vite, mais ils le connaissent tous, celui qui va le plus loin…
D’ailleurs, les trois épisodes suivants parlent de dépassement de soi, mais cette fois-ci de jeunes de l’école de triathlon, et si les jeunes osent aller de l’avant, osent grandir leur pratique du triathlon, il y est certainement pour quelque chose, même s’il ne veut pas le reconnaître.
Je prends donc le risque de me faire disputer, et j’espère qu’il me comprendra, c’est pour tous ceux qui manquent parfois un peu de courage qu’il faut raconter cette histoire extraordinaire… Alors, François, pardonne-moi !

Et oui, c’est en 2014 que notre François participe à son premier triathlon, un format « S », soit 750 mètres de natation, 20 kms de vélo et 5 kms de course à pied. et son premier triathlon, il l’a fait en famille, avec son fils Jacques.
Puis, petit à petit, il a enchainé les épreuves en prenant soin d’aller plus loin dans la difficulté. Juillet 2019, pour ses 50 ans, François participe à son 50ème triathlon.
Où en est-il arrivé ? Toujours plus haut, toujours plus fort : un triple Ironman !

Chacun rêve un jour ou l’autre de participer à un ironman, et beaucoup de Mulhousiens l’ont déjà réussi, l’an dernier, 18 des nôtres étaient partis à Nice pour réussir cet exploit…

Donc ce triple Ironman, c’est 11,4 kms en piscine de 25 mètres (donc juste 456 longueurs), 540 kms de vélo sur un circuit d’environ 2,5 kms, soit 205 tours de circuits et 3 marathons pour finir (45 tours d’un circuit en aller-retour.
Une course Bonzaï pour les circuits, une course de poisson rouge dans un bocal .
Quelle force mentale pour réaliser ce genre de performance. Et François nous dira que c’est grâce à tous ceux qui l’entourent qu’il a réussi, et bien sur nous allons le croire, mais moi je rajouterai merci à tous ceux qui l’ont aidé, soutenu, entraîné, conseillé, suivi, mais surtout un énorme respect pour le bonhomme.
Je n’en dirai pas plus sinon il me fusille. Combien de fous étaient-ils pour cette épreuve, et bien il avait 17 autres copains, et y a-t-il pire..?
Il paraîtrait que 32 autres compères avaient décidé de s’élancer pour un quintuple Ironman…

Pour ce triple Ironman, triple photos pour chaque discipline :