Article sur le site internet de l’Alsace (30/08/2019)

CYCLISME | TRAVERSÉE DES ALPES
Une équipe qui roule !

Erwan et Nelson, 14 ans et membres de l’ASPTT Triathlon de Mulhouse, ont réalisé une traversée des Alpes à vélo au mois d’août. Une aventure amicale et internationale organisée sous la houlette du père de l’un d’eux, Holger Janke.Aujourd’hui 18:00 par Matthias HARDOY , actualisé à 11:54 Vu 186 fois

Neuf jours d’aventures cyclistes de Mulhouse à Menton. Une traversée des Alpes à vélo, du 31 juillet au 8 août. 800 kilomètres, 14 500 mètres de dénivelés positifs. C’est Holger Janke, cycliste invétéré mulhousien qui a eu l’idée de ce trip sportif. Il a vite voulu emmener son fils, Nelson, jeune triathlète de 14 ans qui, lui-même, a souhaité convier un de ses potes du club de Triathlon de Mulhouse Erwan ainsi qu’un jeune ami allemand de son âge, Benjamin. Un couple d’amis sud-africains de Holger, Stuart et Kaylée, ainsi qu’un ami français, Hubert, se sont aussi joints au projet. Jolie équipée internationale !

Créer un collectif

Un mois après, que reste-t-il de cette aventure ? Bien que le parcours ait été bien balisé et pensé pour tous par Holger (itinéraire précis et défini, pas plus d’un col par jour, barres et boissons énergétiques en quantité suffisante…), « ce fut parfois dur dans les Alpes, la pente est très rude dans le Galibier  » souligne avec sérieux son fils, Nelson. Pour l’ami, Erwan, bien philosophe, « c’était difficile mais cela a permis de bien renforcer notre mental ! » Selon Holger, le plus difficile fut de créer un esprit d’équipe, un vrai collectif : « Au départ, on n’était pas coordonnés. Si, dans les montées, chacun est dans son effort solitaire, il y a besoin en descente ou dans les zones de plat de bien s’adapter les uns aux autres, pour rouler vite ensemble. Mais on a fini par y arriver, à définir notre stratégie d’équipe. Chapeau aux enfants qui ont été réguliers dans leurs efforts et ont particulièrement bien assuré ! »

Carnet de voyage numérique

Pour tenir au courant leurs proches, les enfants ont alimenté chaque jour un fil WhatsApp avec des images et un compte-rendu en anglais (les participants étant de nationalités différentes). Un bel exercice d’expression écrite qui a été apprécié par les familles et amis de la tribu. « C’était génial, on a eu l’impression de faire partie du voyage, on a pu les soutenir aussi par le biais de messages ! », souligne Carole Charpillet, la mère d’Erwan. Celui-ci a d’ailleurs retraduit tous les jours les textes du fil en français pour qu’il soit publié sur le site du club de triathlon mulhousien. Tous leurs copains triathlètes ont pu donc suivre ce carnet de voyage numérique. En attendant de repartir l’an prochain, peut-être en Italie du côté des Dolomites , les Alsaciens de la bande vont peut-être explorer à vélo des zones plus proches. « Entre la Forêt-Noire, les Vosges et le Jura, il y a aussi de quoi faire tout près d’ici ! »